PAR162393.jpg
Magnum films.white.png

Séance 1 | Ouverture | Patrick Zachmann

Allers-retours, journal d’un photographe (68')

En décembre 1998, trois mois après l’arrestation d’Augusto Pinochet, Patrick Zachmann, photographe à l’agence Magnum se rend au Chili pour faire un reportage sur les victimes de la dictature et les familles des "disparus".


Sur place, il acquiert la conviction que la photographie seule ne suffira pas à restituer l’émotion et la complexité des récits et témoignages qui lui sont adressés : "Le silence est sa force, mais aussi parfois sa limite", dit-il en parlant de la photo. Il décide alors d’ajouter le mouvement et le son à l’image, de faire un film pour rendre compte du difficile travail de mémoire entrepris par les victimes.


Allers-Retour, journal d’un photographe est au croisement du reportage et de la chronique intime. Le film propose une série de va-et-vient entre des témoignages, des situations observées au Chili, en Argentine, en Bosnie au Rwanda [...] et une réflexion plus personnelle sur les questions de la mémoire et de l’identité, qui sont au cœur de son désir d’images.


Patrick Zachmann laisse résonner en lui les récits des victimes et de leurs proches, comme l’écho de sa propre histoire. Il sait que leurs démarches renvoient à la sienne. Après son premier court-métrage en 1998, intitulé La Mémoire de mon père, Allers-Retour, journal d’un photographe lutte contre l’oubli qui, selon le photographe-cinéaste, serait le pire cadeau que l’on puisse faire au présent.

_

Projection et rencontre avec Patrick Zachmann

animée par Léolo (programmateur et fondateur de HORSCHAMP)

Suivie d'un cocktail et d'une signature.

Mardi 22 novembre 2022

à 20h30 à l'Arlequin

76 Rue de Rennes, 75006 Paris